MILLENIUM ELEPHANT FOUNDATION

Pourquoi choisir une action solidaire envers les éléphants ?

Le nombre d’éléphants au Sri Lanka, mais aussi dans le monde, ne cesse de diminuer. Si nous ne faisons rien pour les protéger, ils seront bientôt éteints.
Si près de 6000 éléphants vivent en liberté au Sri Lanka, la plupart dans des parcs nationaux, plusieurs centaines sont encore domestiqués et utilisés pour des cérémonies religieuses, pour effectuer divers travaux physiques ou pour promener les touristes. La vie d’un éléphant domestiqué est souvent malheureuse et douloureuse de part l’intensité des travaux pour lesquels ils sont sollicites.L’éléphant est un animal emblématique du Sri Lanka, et de nombreuses personnes souhaitent pouvoir aller à la rencontre de ce majestueux animal, mais ne se rendent pas compte combien il est néfaste d’entretenir la domestication des éléphants et la pratique de la promenade sur leur dos. En effet, si ces pratiques sont néfastes pour l’animal, elles sont extrêmement lucratives pour ses propriétaires. Pour changer cette pratique il est nécessaire de changer les mentalités et les habitudes touristiques et de pouvoir « éduquer » et les touristes et la population à une approche éthique de cet animal.

 

Qu’est ce que la Millenium Elephant Foundation?

Millenium Elephant Foundation (MEF) a été fondé en 1999 : il s’agit de la première association caritative pour les éléphants en captivité au Sri Lanka.


MEF a instaure pour les ballades a dos d’elephants un équipement plus léger, qui n’est pas mauvais pour leur dos. La volonté de la fondation est d’offrir la possibilité d’interagir avec les éléphants de manière sure et responsable, tant pour les animaux que pour les personnes.
MEF accueille, définitivement ou une partie de l’année, des éléphants qui ont particulièrement souffert ou des éléphants utilisés par les temples pour les cérémonies et qui, le reste de l’année, se retrouvent enchaînés sur un terrain trop petit pour eux. Ils leur procurent alors des soins et s’assurent de leur bien-être. Les propriétaires de ces animaux reçoivent de l’argent chaque mois, pour compenser le revenu qui aurait été apporté par l’exploitation de l’éléphant.

OBJECTIF DE LA MEF:

Devenir le meilleur lieu d’accueil et de vie pour les éléphants domestiqués au Sri Lanka. Pour atteindre cet objectif, MEF a trois ambitions principales :

  • Supprimer complètement les balades à dos d’éléphant de son offre. Aujourd’hui, MEF continue
    à proposer ces balades car elles sont sa principale source de revenus et l’entretien du lieu et des
    éléphants coûte très cher, mais elle souhaite stopper ces balades dès qu’elle pourra trouver une
    stabilité économique. Elle propose maintenant de participer à une promenade en compagnie de
    l’éléphant, à ses cotés et non sur son dos, pour l’observer interagir dans la nature, offrant ainsi une alternative éthique et pédagogique.
  • Construire un espace dans lequel les éléphants pourront errer en toute liberté et sociabiliser entre eux, plutôt que de devoir être attachés.
  • Pouvoir étendre les capacités d’action de l’unité vétérinaire mobile de la fondation à tous les éléphants domestiqués du pays.

 

Pourquoi certains éléphants sont-ils enchainés?

Le port des chaines est une méthode traditionnelle au Sri Lanka pour la domestication des éléphants.
Elles sont attachées entre le cou de l’éléphant et une de ses pattes avant, l’idée étant que s’il se mettait à courir ou charger, une partie de la chaine tomberait et son mahout (le gardien de l’éléphant) pourrait alors attacher l’éléphant et l’immobiliser, assurant ainsi la sécurité des personnes autour.
Il s’agit avant tout d’une sécurité, tant pour les personnes que pour l’éléphant lui-même. Certains éléphants, plus calmes ou habitués à leur mahout, n’ont plus besoin de chaines.
La volonté de MEF est d’abolir l’usage des chaines, notamment en proposant un grand enclos pour que les éléphants errent librement, mais abolir une pratique aussi ancré dans les mœurs et changer l’opinion des propriétaires des éléphants est un long processus.