Fort de Galle
A VOIR AU SRI LANKA Sri Lanka

Fort de Galle

Comme une enclave cernée par un long chapelet de plages bordées de cocotiers, le fort de Galle occupe une place à part dans le paysage du Sri Lanka. La vieille ville de Galle est en effet le seul témoin entièrement préservé de quatre siècles successifs de domination coloniale dans l’île, ce qui en fait un véritable musée à ciel ouvert.

Les origines de la ville sont pleines de mystères. On attribue généralement aux Portugais le nom de la ville, qu’ils auraient baptisé Galle en entendant un coq (galo en portugais) chanter. Mais Galle peut aussi venir de gala qui signifie rock en cinghalais, ce qui ferait référence au promontoire rocheux sur lequel a été construit le fort. Si les Portugais ont bien entrepris la construction du fort au XVIe siècle, de nombreux textes anciens font état du port de Galle bien avant cela, en tant que plaque tournante du commerce d’épices, d’éléphants, de pierres précieuses ou encore d’ivoires, pour les commerçants arabes, méditerranéens et chinois.

Après avoir chassé les Portugais en 1640, les Hollandais ont reconstruit et développé le fort de Galle comme on le connaît aujourd’hui. Ils firent de Galle le port principal du Sri Lanka pendant plus de 200 ans, avec l’aide de travailleurs locaux, trop heureux d’être débarrassés de l’ancien occupant. Les Britanniques qui succédèrent aux Hollandais dans cette valse de domination, choisirent Colombo comme nouvel emplacement du port principal, jugé beaucoup plus sûr pour leurs navires.

Les rues paisibles et pleines de charmes de Galle témoignent non seulement du passé colonial du Sri Lanka, mais aussi de son brassage religieux et culturel, à travers son architecture, sa nourriture et la diversité des lieux de culte. Églises, mosquées et temples, cohabitant dans l’espace restreint du fort. De nos jours, même si beaucoup de vieux bâtiments de l’époque hollandaise ont été transformés en magasins, restaurants et hôtel, le classement de la ville au patrimoine mondial de l’UNESCO a permis la préservation des façades de Galle, donnant encore vie à l’ancien monde.

Au coucher de soleil, quand la chaleur du jour s’atténue, de nombreuses familles sri-lankaises affluent tout autour des remparts dans une ambiance bon enfant, pour flâner, pique-niquer, ou se jeter dans la mer. Les points d’intérêts sont nombreux au cours d’une ballade dans le fort de Galle, de l’Église réformée hollandaise construite en 1640 à l’ancien hôpital, qui abrite aujourd’hui des commerces, bars et restaurants, en passant par la mosquée de Meera blanchie à la chaux, l’Hôtel New Orient, le phare de Galle, la tour de l’horloge ou la grande place et ses incroyables banians. Mais par-dessus tout, une ballade dans les rues pavées de Galle, ce peut-être le plaisir simple de se laisser porter par une atmosphère singulière à l’ombre des murs patinés par le temps et les embruns.

La belle plage d’Unawatuna où beaucoup de voyageurs logent, plutôt qu’à Galle, est à seulement 6 km au sud-est du centre-ville.

découvrez le fort de Galle, monument historique du Sri lanka

Vous avez récemment regardé ...

Le temple de Koneswaram

Parc National d’Uda walawe : royaume des animaux

Parc National de Yala : réserve naturelle du Sri Lanka

atypique lanka vous fait voyager à travers le Sri Lanka et découvrir l'Adam's peak

Adam’s Peak

Découvrez la forêt primaire de Sinhajara, lieu de vie de nombreux animaux sauvages au Sri lanka

LA FORÊT PRIMAIRE DE SINHAJARA

LAISSER UN COMMENTAIRE